News posted by

Newsletter November 2016 available in french

Symposium des ONG-PCI

Les défis rencontrés par les ONG dans la promotion des valeurs liées au PCI

Programme détaillé maintenant disponible ! lire ici

Addis Abeba, Éthiopie

27 novembre 2016

9h00 – 12h30

Centre de conférences de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique à Addis-Abeba, Ethiopie

————————————————–

Réunion plénière annuelle du Forum des ONG-PCI

Lundi 28 novembre 2016

Lisez ici le programme du symposium du Forum des ONG-PCI

28 novembre 2016

18h – 16h15

Centre de conférences de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique à Addis-Abeba, Ethiopie

————————————————–

Atelier ouvert #HeritageAlive

Mercredi 30 novembre 2016

Le Journal des ONG-PCI accréditées par l’UNESCO pour l’échange d’expériences sur le terrain (depuis 2013) présente et discute deux nouveaux articles

http://www.ichngoforum.org/category/heritage-alive/

Contact et rédacteur en chef :

Eivind Falk – Eivind.Falk@handverksinstituttet.no

————————————————– ———————-

Réunions et groupes de travail au 11 CIG

Réunions et groupes de travail quotidiens

Enregistrez les dates!

Chaque matin (du mardi 29 novembre au vendredi 2 décembre) : Réunion plénière du Forum des ONG-PCI de 8h45 – 9h30

Lundi: session d’introduction pour les nouvelles ONG 13h30-14h30 (lors de la pause déjeuner)

Soyez les bienvenus pour une séance d’accueil et d’introduction au Forum des ONG-PCI. Vos questions sont les bienvenues pour vous aider à vous guider lors des sessions du Comité intergouvernemental de sauvegarde du PCI de l’UNESCO.

Tous les jours : Information et séance de travail 13h30-14h30 (lors de la pause déjeuner)

– LUNDI 28 novembre: séance d’accueil et d’introduction des nouveaux participants des ONG

MARDI 29 novembre: Table ronde « Apprendre avec le PCI dans le système d’éducation »

(Plus d’informations lire ici)

– MERCREDI 30 Novembre: ATELIER OUVERT #HeritageAlive

– JEUDI 1er décembre : Groupe de travail : Renforcement des capacités

– VENDREDI 2 décembre : Comité de rédaction #HeritageAlive

————————————————–

> Inscrivez-vous maintenant aux activités du Forum des ONG-PCI 2016!

Écrivez à ichngoforum@gmail.com en mentionnant les informations suivantes:

1. Nom

2. Prénom

3. Organisation (ONG, représentant d’Etat partie …)

4. Pays

5. Courriel

6. Participerez-vous au SYMPOSIUM 27 novembre ? (OUI – NON)

7. Inscription à la réunion générale du Forum des ONG PCI du Lundi 28 novembre

(Séance du soir de 18h00 à 20h15) (OUI – NON)

8. Groupes de travail? (Voir annexe)

(OUI – NON) (si oui: veuillez spécifier le nom du groupe de travail auquel vous participerez)

* Les horaires, les salles et la présence de certains animateurs pour les rencontres du Forum des ONG au 11 CIG restent à confirmer pour des raisons de logistique et de calendrier de voyage. Merci pour votre compréhension

 Programme détaillé du 5e Symposium du Forum des ONG-PCI

Les défis rencontrés par les ONG dans la promotion des valeurs liées au PCI

Dimanche 27 novembre 2016

                                    SYMPOSIUM DU FORUM DES ONGs

Les défis rencontrés par les ONG dans la promotion des valeurs liées au PCI

À partir de 8h30 Enregistrement des participants ; Ouverture (9h00 – 9h10)

PARTIE 1 – Les défis rencontrés par les ONG dans la promotion des valeurs liées au PCI

Introduction et modération Ananya Bhattacharya

2. Communication de Meskerem Assegued (9.15 a.m. – 9.30 a.m.)

L’architecture et l’art vernaculaires contemporains

Communication de Marie Agatha Ozah (9h30 – 9h45)

Musiques et danses rituelles : les expressions et la préservation du savoir autochtone africain

3. Contributions des ONG sur les défis à relever dans la promotion des valeurs du PCI (9h45 – 10h30)

– Tarisi Vunidilo / PIMA (Association des musées des îles du Pacifique)

Protection des droits sur le lieu d’origine, le tourisme, la propriété intellectuelle et l’identité géographique des produits et services culturels

– Tsehaye Haidemariam / Choremundus Alumni Association (CAA)

Les enjeux de la sauvegarde du patrimoine sauvegardé: enjeux politiques, économiques et de propriété dans la négociation pour la numérisation des films du PCI éthiopiens archivés en Hongrie

– Okello Quinto Gulu Theatre Artists

Les défis de la promotion du PCI

4. Débat (10h30 – 11h00)

5. Pause-café (11 heures – 11 h 15)

PARTIE 2 – Le PCI en situation de conflit armé

Introduction et modération Antoine Gauthier (De 11h15 à 11h25)

7. Protéger le PCI en cas de conflit armé:

Intervention de Christiane Johannot-Gradis Ph.D. (11h25 à 11h40)

8. Discussion et clôture de la séance plénière

Description du symposium

Le Forum des ONG-PCI organise depuis 2012 une journée thématique ouverte sous forme de symposium précédant la tenue des sessions du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. L’objectif général est d’y échanger de l’information, de réfléchir aux meilleurs moyens de sauvegarde, de favoriser l’échange entre ONG et représentants d’États parties, de présenter des initiatives internationales exemplaires ainsi que de faciliter l’accueil des nouveaux délégués des ONG accréditées. Le symposium propose aux ONG du PCI une réflexion commune sur les façons d’envisager leur travail en fonction des valeurs liées à ce secteur, en particulier celles mises en avant par les Directives opérationnelles sur le développement durable.

La thématique du symposium 2016 d’Addis Abeba (Éthiopie) concernera « Les défis rencontrés par les ONG dans la promotion des valeurs liées au PCI ». La Convention de 2003 de l’UNESCO a produit différentes directives, principes éthiques et documents pour répondre aux enjeux liés à l’action culturelle ou à la gestion du PCI à travers le monde. L’événement sera l’occasion de se pencher sur les différents défis que pose la sauvegarde dans une perspective de renforcement de capacités socioculturelles, de respect de l’environnement et surtout d’opportunités économiques inclusives.

Les thèmes du symposium incluront :

  • L’application à l’échelle nationale des principes éthiques du PCI qui placent les communautés et groupes au centre de la sauvegarde ;
  • La contribution (ou non) des inventaires à la sauvegarde du PCI;
  • Le défi de recueillir des données pour comprendre la contribution de la culture et du PCI dans l’atteinte des 17 objectifs de développement durable (ONU) ;
  • La professionnalisation des porteurs de tradition et ses impacts;
  • Les savoirs et les techniques traditionnels en tant qu’actif social pouvant favoriser l’emploi, les industries culturelles et l’économie du savoir;
  • L’offre et la demande touristique comme outils de développement économique inclusif;
  • Les outils de contrôle géographique tels que les « appellations d’origine contrôlée » (considérations sur le tourisme, la propriété intellectuelle, la promotion de produits et de savoir-faire, le PCI);
  • Le rôle de l’image dans la sauvegarde via l’utilisation de la photo, de la vidéo et du web : clichés vs promotion.

5e symposium : Programme détaillé

PARTIE 1 – Défis pour les ONG dans la promotion des valeurs du PCI

Présentation Meskerem Assegued

L’architecture et l’art vernaculaires contemporains

Résumé

Les traditions sont souvent des solutions créatives à une calamité majeure. Parce que les créateurs de nombreuses traditions sont inconnus, nous faisons habituellement des suppositions calculées sur leur histoire. Au fil du temps, la plupart des traditions s’adaptent à leur environnement, mais leurs idées fondamentales sont plus ou moins les mêmes. Ma présentation se concentrera sur des exemples spécifiques de traditions anciennes de construction pertinentes à notre époque. En tant qu’anthropologue et conservateur contemporain, j’ai appris combien il est prenant d’effectuer des recherches sur une tradition donnée.

En 2002, j’ai cofondé le Zoma Contemporary Art Centre (ZCAC), un espace d’art où la tradition ancienne, le savoir contemporain et l’écologie se rencontrent pour créer un nouveau bâtiment. Il est le fruit d’une collaboration positive entre des personnalités et des idées différentes. Le matériau de construction de ZCAC est la boue et la paille, une technique de construction traditionnelle ancienne. L’âme artistique de la construction et de ses matériaux de construction ont attiré les médias locaux et internationaux, faisant ainsi de l’espace une destination touristique. Cette reconnaissance attire le tourisme culturel, indispensables à un développement économique adéquat.

Les techniques de construction traditionnelles africaines sont une source de connaissances inexploitée. En utilisant l’art comme un outil, je démontre que l’architecture vernaculaire et ses implications socio-économiques font partie de la solution au changement climatique.

Meskerem Assegued

Director, ZCAC

P.O. Box 6050

Addis Abeba, Ethiopia

Phone: +251.942.169189

website: www.zcac.net

meski@zcac.net

Intervention de Marie Agatha Ozah

Musiques et danses rituelles : les expressions et la préservation du savoir autochtone africain

Résumé

La connaissance locale peut être abordée à travers divers domaines de la culture, y compris le rituel et la danse, qui dans la conception africaine sont inextricablement associés. Outre les événements du cycle de vie, une rubrique sous laquelle certains savants africanistes ont discuté de la danse et du rituel africains, d’autres aspects sont profondément enracinés dans le sujet, y compris les questions liées au genre. Le rituel et la danse sont pleins de significations culturelles qui illustrent des formes variées du savoir endogène/autochtone et sa pertinence pour l’inculturation.

À partir de données tirées de mon étude ethnographique sur les rituels, la musique et la danse des femmes, en particulier Iwali et Moninkim, dans le sud du Nigeria et le sud-ouest du Cameroun, ce document explore les formes de connaissances indigènes produites et reproduites par ces peuples au cours de leurs rituels et de leur danse. J’examine l’interaction entre les domaines culturels et sociaux qui y sont liés, le principe de l’ethos, l’approche du genre et la façon dont les formes de savoir traditionnel sont contextualisées lorsque ces danses sont exécutées en dehors de leur milieu traditionnel. L’urbanisation et les tendances modernes menacent la continuité de ces genres qui sont en eux-mêmes imprégnés de précieuses traditions qui seront perdues si elles ne sont pas préservées. En analysant la musique de ces femmes, je soutiens que par le rituel et la danse, le savoir autochtone africain est produit, soutenu, préservé et transmis d’une génération à l’autre.

Marie Agatha Ozah

University of Port Harcourt

agboozah@yahoo.com; agatha.ozah@gmail.com

+234 807 672 1283

1 / Protection des droits sur le comté d’origine, le tourisme, la propriété intellectuelle et l’identité géographique des produits et services culturels

Résumé

Le présent document a pour but de partager certains des défis auxquels sont confrontés les pays insulaires du Pacifique dans les domaines du détournement culturel dans le domaine du tourisme, de la propriété intellectuelle et de l’identité régionale liée aux modèles et aux dessins traditionnels destinés au marché touristique.

Des milliers d’îles de la région du Pacifique sont entourées par l’océan Pacifique, la plus grande division océanique au monde. La région est divisée en trois: la Mélanésie, la Polynésie et la Micronésie. La plupart de ces îles ont été colonisées par les puissances coloniales de la Grande-Bretagne, la France, l’Espagne, l’Allemagne et les Pays-Bas dans les années 1800. La seule nation qui n’a pas été colonisée est le Royaume des Tonga.

Le tourisme est l’une des principales sources de revenus de nombreuses îles du Pacifique. La question du contrôle de la propriété de l’information intellectuelle relative aux populations autochtones est difficile à contrôler. Les gouvernements nationaux ont des législations qui ne sont pas suffisamment fortes pour convenir à notre climat politique et économique actuel. Les marchands peu scrupuleux et les multinationales avides profitent de cette situation et au lieu d’aider les économies locales, ils tirent leurs millions des connaissances traditionnelles transmises depuis de nombreuses générations.

Je vais partager quelques études de cas à cette réunion : Étude de cas 1 : L’utilisation illégale de tatouage samoan par Nike, Étude de cas 2: L’utilisation de Fajian tapa design sur Fiji Airways et Etude de cas 3: L’utilisation de mythes et légendes dans le film Moana, récemment publié par Walt Disney.

Je demeure par ailleurs intéressé à apprendre d’autres personnes afin de ramener ces expériences axées sur l’action vers le Pacifique à travers l’organisation régionale que je représente, PIMA.

Tarisi Vunidilo

PIMA (Pacific Islands Museums Association)

Secrétaire général

www.pima-museum.com

tarisi.vunidilo@gmail.com

2 / Les enjeux de la sauvegarde du patrimoine sauvegardé: approches politiques, économiques et de propriété dans la négociation de la numérisation des films du PCI éthiopiens archivés en Hongrie

Résumé

Les études actuelles sur la relation entre l’image et le patrimoine culturel immatériel se concentrent sur le rôle que jouent les images (tels la photographie, la vidéo et l’Internet) dans la promotion et la sauvegarde des biens patrimoniaux et parfois comment certains stéréotypes liés aux discours sur l’image entravent ou facilitent des efforts de sauvegarde. La plupart des études réalisées jusqu’ici ont également porté sur des éléments du patrimoine culturel immatériel qui restent à sauvegarder. Cependant, les problèmes liés à la numérisation de documents cinématographiques du patrimoine culturel immatériel déjà archivés qui mettent en fondamentalement défi, la promotion des valeurs du PCI ne sont guère étudiés. Cet article examine la nature des documents cinématographiques du patrimoine culturel immatériel éthiopien archivés à Budapest, en Hongrie et les questions politiques, économiques et de propriété soulevée entre les chercheurs hongrois et éthiopiens au cours des négociations passées et actuelles pour la numérisation de ces films. Ce faisant, il vise à remettre en question les discours conventionnels qui caractérisent souvent les débats sur les stéréotypes et la promotion dans la sauvegarde des activités et ainsi identifier certains des défis auxquels les ONG sont confrontées dans la promotion des valeurs du PCI à travers une analyse critique de l’approche et de la nature du matériel filmé du PCI éthiopien, en particulier en analysant le rôle que joue la numérisation des films déjà préservés dans la promotion des valeurs du PCI.

Tsehaye Haidemariam

Choremundus Alumni Association (CAA)

http://choreomundusalumniassociation.weebly.com

tsehaye_hailemariam@yahoo.no; choreomundus.platform@gmail.com

Contributions des ONG sur les défis de la promotion des valeurs du PCI

3 / Défis qui affectent la promotion du PCI

Résumé

Basé sur le thème du Colloque de 2016 à Addis-Abeba, Ethiopie, sur «Les défis pour les ONG dans la promotion des valeurs du PCI». La Convention de l’UNESCO 2003 a introduit plusieurs directives, principes éthiques et documents pour aborder les défis liés à l’activité culturelle et à la gestion du PCI dans le monde. Gulu Theatre Artists étant l’une des ONG accréditées par l’UNESCO en Ouganda dans une zone touchée par la guerre, a été confronté et est toujours confronté à une série de défis dans la mise en œuvre de la convention 2003 de l’UNESCO, parmi lesquels :

  1. La création de nombreux corps religieux en Ouganda avec des missions différentes a créé une atmosphère de divisionnisme dans la mesure où différents organismes sont occupés à se faire mauvaise presse les uns les autres, ce qui influe négativement sur la préservation de la culture.
  2. Il ya un malentendu entre les leaders religieux et les leaders d’opinion pour distinguer le mot « sorcellerie et culture ».
  3. La politique gouvernementale mise en place pour contrôler l’exécution d’un projet a rendu très compliqué pour toute ONG engagée, l’accès à un financement directement destiné à faciliter la mise en œuvre de la Convention de l’UNESCO de 2003. Il n’y a pas de liberté pour s’adapter avec souplesse à une situation qui nécessite une intervention urgente.
  4. La règle qui a été conçue pour restreindre la demande financière pour promouvoir la promotion des valeurs du PCI est un autre obstacle à la mise en œuvre efficiente de la Convention de l’UNESCO de 2003.

5. Le taux auquel nous perdons des aînés qui sont très bien informés et les véritables gardiens de notre culture est très alarmante. Cela impacte négativement sur la sauvegarde des éléments culturels immatériels.

NB: Toutes les questions susmentionnées affectent sérieusement la collecte de données pour faciliter la promotion des bonnes pratiques

Okello Quinto, Gulu Theatre Artists, Managing Director

accredited NGO and local coordinator for ICH in Acholi community

(GUTA) Clo P.o.box 756 Gulu -Uganda. Phone +(256)772965461

okequinto@gmail.com

La protection du PCI en cas de conflit armé par

Dr. Christiane Gradis-Johannot

Résumé :

L’histoire et l’actualité offrent d’innombrables exemples de monuments ou d’œuvres d’art détruits dans le cadre de conflits armés. Mais les biens culturels ne sont pas les seuls visés. Le sont aussi les cérémonies, les rituels, les expressions culturelles de tout ordre qui leur donnent vie. Le patrimoine culturel immatériel est également affecté par le déroulement de la guerre : l’interdiction de réaliser ses diverses manifestations, d’y participer et par là aussi de les transmettre, devient l’enjeu du conflit. Les moyens d’y parvenir dont dispose l’ennemi sont multiples.

Le patrimoine culturel est donc tant matériel qu’immatériel, et le droit le protège en cas de guerre aussi. D’abord par le droit des conflits armés : un corps de règles ne trouvant application que dans ces circonstances, et certains de ces traités sont spécifiquement consacrés au patrimoine matériel. Quant à l’immatériel, la protection que confèrent ces règles se fonde sur diverses dispositions des Conventions de Genève de 1949 et de leurs Protocoles additionnels de 1977. Parallèlement à ce régime juridique spécifique, s’applique aussi le droit en vigueur dans tout pays, dont les normes de droit international auxquelles l’Etat concerné a souscrit, comme la Convention de l’UNESCO de 2003 ou le droit international des droits de l’homme.

Dr. Christiane Gradis-Johannot, Traditions pour Demain, Vice-présidente, Tradiciones para el Mañana- Traditions for Tomorrow, L’identité amérindienne au service de l’avenir

www.tradi.info – tradi@tradi.info

Suisse : 10A Promenade John Berney, 1180 Rolletel. (+41) 021 825 23 31, fax (+41) 021 825 23 62

France : (secrétariat) BP 134, 01216 Ferney-Voltaire cedextel. (+33) 01 47 05 16 24, fax (+33) 01 45 56 05 51

—————————————————

Programme détaillé RÉUNION DU FORUM DES ONG PCI 2016

Réunion plénière pour toutes les ONG accréditées dans le FORUM

18 h – 20 h 15 ONG    RÉUNION DU FORUM DES ONG PCI 2016

   ASSEMBLÉE GÉNÉRALE annuelle

   Réunion plénière pour toutes les ONG accréditées dans le FORUM

18 h – 18 h 10 Ouverture

18h10 – 18h30 Présentation du rapport d’activité du comité de pilotage Q/R

18 h 30 – 19 h 10. Présentations des groupes de travail

    • Heritage Alive
    • Recherche
    • Capacity Building
    • Questions et réponses

19 h 10-19 h 20 Présentation de l’ICHCAP sur le réseautage des ONG Asie-Pacifique

7h20 – 7h45 Propositions pour le développement et la structure organisationnelle du Forum des ONG-PCI (pour le 12e CIG / 2017)

  • discussion
  • validation par les participants

19h45 – 20h15 DÉCLARATION 11.COM – Forum des ONG-PCI

  • projet de déclaration
  • commentaires et suggestions
  • validation par les participants

AUTRES NOUVELLES:

2016 Réunion sous régionale en l’Asie du Sud des ONG œuvrant dans la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) pour le développement durable.

ICHCAP, l’UNESCO à New Delhi et le gouvernement de l’État de Goa et Contact Base (banglanatak dot com) ont organisé la réunion sous-régionale de l’Asie du Sud 2016 sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à Panjim, Goa, du 25 au 27 août 2016. Des représentants de 30 organisations non gouvernementales de l’Inde, du Bangladesh, du Bhoutan, des Maldives, du Népal et de Sri Lanka y ont pris part. La réunion a utilisé le nouvel Agenda 2030 des Nations Unies pour les objectifs de développement durable (ODD) et le nouveau chapitre des Directives opérationnelles sur le développement durable de la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, en tant que toile de fond pour guider les discussions et les délibérations. Les participants ont discuté des modalités de la future mise en réseau des ONG en Asie du Sud pour l’échange d’expériences, la collecte de bonnes pratiques de sauvegarde du PCI améliorant les ODD et la documentation de l’impact de la sauvegarde du PCI sur le développement durable. Les deux thèmes centraux étaient : a) le PCI et le développement socio-économique inclusif ; b) le PCI et la construction de la paix. Les ONG ont apprécié la possibilité d’un dialogue et ont souligné la nécessité d’une plateforme pour la collecte systématique de données sur le rôle du PCI dans la promotion du développement durable.

2016 Conférence Asie-Pacifique des ONG PCI

Sur l’atteinte des ODD par la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Dans la région Asie-Pacifique, la deuxième Conférence des ONG PCI s’est tenue du 3 au 5 novembre 2016 à Jeonju (République de Corée), après la première réunion tenue en 2014. Le thème de la conférence de cette année était « Atteindre les ODD en sauvegardant le patrimoine culturel immatériel ». La Conférence visait à mieux faire comprendre la relation entre le patrimoine culturel immatériel et le développement durable, à responsabiliser les ONG PCI dans la région par le partage d’informations utiles sur leurs activités et le renforcement des réseaux d’ONG dans la région. De nombreuses ONG PCI, en fonction de leur expérience et de leurs spécialités, mènent des activités liées au développement durable, telles que l’atténuation de la pauvreté, l’autonomisation des communautés, le renouvellement urbain, l’éducation, etc. Étant donné que les ONG sont des médiateurs entre les gouvernements et les communautés, il est important de partager leurs activités et de créer un réseau pour dynamiser leurs activités de sauvegarde du PCI pour le développement durable de l’humanité. En outre, le Forum des ONG-PCI de l’UNESCO a vu la participation des membres de son comité de pilotage, à savoir Ananya Bhattacharaya (Banglanatak.com) et Antoine Gauthier (CQPV – Conseil québécois du patrimoine vivant).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *